On y va si je porte la Takchita

Moroccan family

Avec Laila, on prévoit de partir à Marrakech depuis quelques semaines. Laila est française d’origine marocaine. C’est aussi mon amie, ma soeur, ma « partner in crime », ma sauce…On parvient enfin à s’accorder sur une date et reserver nos billets. C’est la première fois que je pars avec ma famille marocaine, au Maroc.

Quelques jours avant le départ, Laila est invitée par son ami, au mariage du frère de celui-ci. A Casablanca. Le mariage est prévu le jour de notre arrivée. Laila souhaite honorer l’invitation de son ami. Elle m’envoie un message whatsapp »On y va? ». Pour ma part, mariage au Maroc, est égal au fabuleux caftan marocain que j’ai toujours rêvé de porter. Je réponds: « On y va si je porte la takchita!« . Deal!

Rahma, la cousine de Laila, autre membre de la famille marocaine, a une collection de takchita. Elle les a faites faire récemment. Elle s’improvise Negafa (habilleuse). Cela tombe bien, l’une de ses takchita est faite en tissu de sari. Ces jeunes femmes me connaissent bien. J’adore le sari. Laila, quant à elle, est obsédée par le bleu majorelle. J’ai bien dit obsédée. Je pense que si elle le pouvait, elle repeindrait son balcon parisien, sa cuisine, et sa salle à manger en bleu Majorelle. Rahma, notre negafa, lui réserve une takchita de cette couleur. C’est sur-mesure. Notre negafa, future personnalité politique, est au top du top. « C’est de la crème fraîche », comme dirait Karima, une amie de Laila, pour dire, « la crème de la crème » des negafas.

takchita

On atterrit à Marrakech à 8h30 du matin. A peine le temps de poser nos valises. Vite! On doit récupérer une voiture de location et prendre la route direction Casa. Arrivée à Casablanca, on s’installe dans notre chambre d’hôtel. Le compte à rebours est lancé. Yallah, on doit se préparer.

 

takchita-detail

On se douche, se maquille dans l’immense salle de bain qui nous sert de loge, avec en fond sonore « Shape of you » d’Ahmed Alshaiba. Puis vient le moment tant attendu. Je m’apprête à porter la takchita. Laila m’habille.  J’ai du mal à marcher avec le caftan, mais j’ai hâte de voir de quoi j’ai l’air.

Plus tard, Laila (en live) et Rahma (via échange messenger) m’expliquent comment marcher avec, sans tomber.

Les marocaines ont l’une des plus belles tenues traditionnelles et bien évidemment, elles ont la technique pour ne pas se prendre les pieds dedans. « Tu chopes la takchita avec la main droite pour la remonter, et tu maintiens avec la gauche » (Laila la maintient avec la main gauche sur la photo ci-dessous). Et c’est ainsi que toutes les filles la tiendront quand elle se déplaceront pendant le mariage.

 

indigene-of-Morocco

La takchita est composée de deux tissus superposés: La takchita (premier tissu porté), et la fouqia ou dfina qui est aussi un caftan (porté au dessus de la takchita), ouvert et souvent transparent. Elle se porte avec une ceinture épaisse à la taille.

Moroccan indigene

 

Un grand merci à Sélim et sa famille de nous avoir invitées à ce mariage digne d’un conte de fée. Merci pour l’accueil. Le mariage était touchant, les tenues vestimentaires des femmes conviées, aussi belles les unes que les autres. Un grand merci également à Rahma et Laila, pour cette superbe expérience humaine et vestimentaire. Je n’aurais jamais pu être une lalla, sans leur générosité et leurs précieux conseils.

Un commentaire

  • Selima

    Waouh, je trouve que la tenue bleue est réellement très jolie, le cliché est superbe. Moi aussi, j’adore les saris, c’est une tenue qui est très féminine. La couleur verte est belle aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *