Je suis à Londres…Et No Bitch can kill my vibe!

London-City-lifestyle

Le truc c’est que dès les premiers froids (Novembre), je me sens comme un énorme ours prêt pour la pré-hibernation. Absolument! Quand l’hiver arrive, je veux juste être à la maison avec une énorme tasse de thé / chocolat chaud, et un bon film. J’ai tendance à oublier ce qu’on appelle la «vie sociale», et je m’assure généralement que toute ma vie se passe à l’intérieur.

D’ailleurs les échanges téléphoniques avec les potes à Paris ressemblent souvent à ça :

  • Mes potes: «Yo Meni, t’as prévu quoi ce soir? »
  • Moi: «Emmm … une bonne bouffe, et un film dans mon lit? »
  • Mes potes : « On s’est dit qu’on allait se faire un p’tit verre, puis aller faire la fête en ville»
  • Je pense fort dans la tête: « Devant Dieu, mon corps n’est pas fait pour supporter ce froid. Je veux juste rester à l’intérieur et ne jamais sortir … « 
  • La réponse de mes potes serait alors: «Pour combien de temps? »
  • Et Ma réponse serait: «Jusqu’à l’été prochain !^^»

Je sais que vous me comprenez. Cependant, il y a une petite exception à mon état d’esprit « pré-hibernation ». L’exception, C’est Londres. Hors de question d’aller à Londres et de rester à la maison ! Trop de choses à faire! L’ambiance est trop tentante, et l’énergie est si puissante dans les rues, que je ressens le besoin d’être dehors! Dans le bus, à Peckam (un gros big up à ma famille de Peckam – tellement d’amour pour vous les gars – tant de bons souvenirs dans ma tête), sud-est de Londres. Puis dans le métro, d’Elephant & Castle, à Picadilly, dans les rues du centre de Londres. J’observe les indigènes autour de moi. La femme assise à côté de moi dans le bus parle espagnol «hijo, estoy en el bus». Portugais, italien, nigérian, jamaïcain … Frenchies! On est Londres, et je ne peux m’empêcher de penser : « No bitch can kill my vibe !! »

London-Night Life

L’une des principales raisons pour laquelle  j’aime Londres est son Melting-pot. Londres, c’est tout simplement dingue ! Toutes les religions, toutes les minorités, les expressions artistiques en tout genre, s’expriment dans la ville. De l’underground asiatique à la musique pop, au Dub-step, en passant par l’AfroHouse. Les artistes nourrissent perpétuellement l’ambiance exclusive de Londres. Les rues de Londres regorgent de saveurs surprenantes, d’attitudes, de personnalités, de styles vestimentaires improbables. C’est tellement inspirant. Bricklane (quartier Bengali et indien), Brixton (quartier jamaïcain-caribéen) … C’est le New London et la note de tête est la diversité.

 

NightLife-London

 

 

Je dois également admettre que le fait que mon réseau de Frenchies en ville, travaille dans les clubs, et les restaurants, les plus en vogue de la ville, m’invite à sortir davantage. C’est drôle. Je trouve que lorsque nous, Frenchies, nous nous rencontrons à Paris, nous envoyons un simple «Bonjour». Mais quand nous nous rencontrons à Londres, ou à New York, toute l’attitude change: accolades et accueil chaleureux ponctués par de nombreux « Heeeeeeeey Hooooooooooo !! »

Puis, à l’étranger, on commence souvent nos phrases en anglais comme « whassuuuuuuup dude? Long time no seeeee! » Et puis on enchaîne en français parce que notre anglais est sérieusement limité !! :-). Haha ! Ca me fait toujours sourire. J’apprécie vraiment les nuits londonniennes. J’ai l’impression que Londres est l’une des rares villes où les gens vont encore s’amuser, faire la fête, danser, célébrer la vie, avec leurs potes, pour de vrai. J’entretiens une véritable histoire d’amour avec Londres et sa vie nocturne. Cette histoire d’amour a commencé près de quinze ans en arrière.  A chaque fois que je revisite la ville, je parviens à percevoir de nouvelles lumières, de nouvelles vibrations. Je rencontre souvent des indigènes inspirants qui ont emménagé à Londres et ne souhaite plus quitter la ville.

 

London call

 



Après une journée de shopping, j’aime bien rentrer à la maison (chez mes potes) et me préparer pour la soirée/Nuit avec les amis en ville. Je ne peux venir à Londres sans passer par le restaurant Momo, à Mayfair.

www.momoresto.com.

C’est un incontournable ! Mourad Mazouz a ouvert ce restaurant il y a plus de 10 ans. C’est absolument délicieux. Vous pouvez déguster une kemia, un délicieux tajine, ou même un bon méchoui. Il y a le restaurant et le bar Kémia où l’on propose des cocktails et des tapas nord-africaines (Kémia).

La décoration intérieure et la terrasse du restaurant et du bar sont des must-see!

Je kiffe aussi manger thaï à Soho (quartier asiatique de Londres), pas très loin de la rue Carnaby (une de mes zones préférées en ville) – Je recommande fortement le café Thai de Rosa, ou le Busaba.  Vous pourrez enchaîner avec le Scandale ou Libertine (clubs londoniens), pour secouer vos os sur le dancefloor avec les potes.

https://www.rosasthaicafe.com/locations/soho

http://www.busaba.com/  

J’ai récemment découvert le restaurant Burgers and Lobsters. Mes amis ont suggéré celui situé dans la City de Londres. Burgers and Lobsters est situé sur le Tamise. C’est un bel endroit la nuit, et ce n’est pas bondé de monde le week-end, contrairement à ceux situés dans le centre ville.

J’ai partagé un homard avec un de mes meilleurs amis, Jean-Serge, plus connu sous le nom de Jean-Doudou (krkrkr). Il était servi avec des pommes de terre faites maison. C’était absolument exquis. https://www.burgerandlobster.com/en/locations  

Pas très loin de ce restaurant, vous pouvez trouver la célèbre brasserie Brown pour un environnement typiquement British. La nourriture est bonne et l’endroit est incontournable à Londres.

www.browns-restaurants.co.uk Vous pouvez faire toutes ces activités en bus ou en métro. Je vous souhaite autant d’inspiration que j’en ai lorsque je suis à Londres. Je vous souhaite de profiter de la vie nocturne à Londres autant, si ce n’est plus que je le fais quand je suis en ville, avec mes Homies. Je vous souhaite d’attraper la pure ambiance londonienne. Croyez-moi, il n’y a aucune bitch dans le monde qui puisse tuer la Vibe Londonienne. C’est absolument unique.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *